LAWFUL WOLVES LE MC

Il y a deux ans, nos collègues Jürgen Davids et Benjamin Komac ont fondé, avec un groupe d’amis et de collègues, un club de motards : le Lawful Wolves LE MC. Ils avaient leurs propres motivations, dont ils vont vous parler.

Jürgen: « Bonjour à vous, les collègues, je m’appelle Jürgen Davids et je travaille au Service de Sécurité d’Anvers, mieux connu sous le nom EMT 9. À gauche sur la photo, vous pouvez voir notre collègue Benjamin Komac, qui travaille également au Service de Sécurité, mais à l'aéroport de Zaventem. Nous venions tous les deux du Service public fédéral Justice et ne voulions plus mener une vie de gardiens. Je trouve que c’est beaucoup plus agréable de pouvoir contribuer à la société de manière positive. »

Benjamin: « En effet, nous ne regrettons pas du tout notre mutation aux Douanes et Accises. Nous étions tous les deux fatigués d’être « enfermés », au propre comme au figuré. En plus, le poste en lui-même offrait peu de perspectives. C’est totalement différent dans cette administration : les tâches sont très diversifiées, on peut changer de lieu d’affectation et on a la possibilité d’évoluer.
Et enfin : le salaire aussi est meilleur ! (rires) »

Benjamin et Jürgen

Jürgen: « Nous sommes tous les deux cofondateurs et membres d’un club de motards que nous avons fondé en 2020. Nous avions notre propre idée de la façon dont nous voulions le gérer.
Le nom de notre groupe, « Lawful Wolves LE MC », est très pertinent. « Lawful » car tous les membres sont des représentants de la loi. Ils travaillent pour la Justice, la police, les douanes, l’armée, etc. Mais il y a aussi des membres qui travaillent pour les premiers secours, ainsi que leur famille. Nous souhaitons également respecter les normes que nous appliquons dans notre environnement de travail en dehors de celui-ci.
La deuxième partie du nom est « Wolves », car comme les loups d’une meute, nous prenons soin les uns des autres, pour le meilleur et pour le pire ».

FRATRIE
Benjamin: « Dans ce club nous attribuons une place importante à la loyauté, au respect envers les autres, et à la fraternité.  Bien sûr, les règles internes doivent être respectées, mais nous sommes surtout un club d’amis.

Nous profitons de la moto, et du fait d’être régulièrement avec les amis et la famille lors de nos sorties et de nos vacances, le tout dans une camaraderie mutuelle. C’est pourquoi, nous pensons qu'il est tout à fait normal que les motardes soient les bienvenues dans notre club (également comme membre à part entière), ce qui n’est pas le cas dans beaucoup d’autres clubs ».

Jürgen
: “« Quand c’est l’heure de la fête, nous sommes de la partie, mais nous pouvons aussi compter les uns sur les autres quand ça ne va pas bien. Par exemple, nous avons dressé une plaque commémorative à l’endroit où un de nos membres est malheureusement décédé dans un accident, et nous y organisons une commémoration chaque année.
Nous participons à de bonnes œuvres et nous mettons en place des initiatives.

Avec des amis d’Angleterre, nous avons notamment lancé l’idée d’allumer des bougies sur les tombes des soldats décédés durant les deux guerres mondiales.

Par le passé, nous nous sommes déjà donné rendez-vous avec plusieurs clubs à Ypres pour écouter le Last Post. Pendant la cérémonie, nous avons également participé à un « laying of wreath » (dépôt d’une couronne de fleurs) à la Porte de Menin ».
Cet été invité corona-safe en Slovénie avec les membres et leurs familles

SERGENT D’ARMES
Benjamin: « Nous prenons un an et demi pour accueillir de nouveaux membres, car il est important pour notre club de maintenir ce sentiment mutuel de fratrie. Ce délai est nécessaire pour répondre à la question : « Est-ce que je me sens bien dans ce club ? ». Les autres membres doivent également être convaincu que le courant passe bien. La participation régulière aux réunions est donc exigée ».

Jürgen: « Nous sommes un club démocratique, où tout le monde a son mot à dire sur la façon dont le club doit être géré. J’ai moi-même été élu président de cette manière, et Benjamin est « sergent d’armes », ou si vous voulez, mon bras droit. Il vérifie que nos conventions internes sont respectées en termes de comportement mais aussi d’apparence, et que tout se déroule en toute sécurité. Pour nous, ce n’est pas la quantité mais la qualité qui est importante au sein de notre club ».

Patch: Sergeant at arms ou l'agent du club
APPARENCE
Jürgen: « Tout comme nous portons un uniforme dans le corps auquel nous appartenons pour représenter ce que nous défendons, un code vestimentaire existe aussi au sein du club. Les couleurs de notre écusson sont le noir, le blanc et le bleu pour représenter la mince ligne bleue des représentants de l’ordre. La ligne grise représente notre histoire ainsi que les cofondateurs au sein de la Justice.

Les écussons qui peuvent être accrochés sur le devant du gilet en cuir sont les suivants :
- Le drapeau de la Belgique

- Le « road name » que vous recevez du club et qui découle de la période d'essai d’un an et demi : « Junner » sur cette photo. Quelqu’un qui a effectué un tour de force pendant ce délai a de grandes chances de recevoir un nom qui sera lié à cet événement.

- Le symbole alfa et le nom de l’association indiquent que nous sommes le chapitre fondateur (lisez division/ division régionale).
- En tant que « hangaround » ou « candidat membre », après six mois, vous recevrez l’écusson « prospect » qui sera finalement remplacé par l’écusson « full member ».

Si lors des élections vous êtes élu administrateur, votre écusson sera remplacé par un écusson « officier ». Voir l’écusson « président » sur la photo toute à droite. »

LA VISION QUE NOUS VÉHICULONS
Benjamin: « Notre but est également d'acquérir de la notoriété. Par exemple, fin de l’année dernière, Jürgen a été interviewé dans une émission de radio américaine destinée aux services de police.
Nous sommes actuellement bien connu en Europe, dans le monde des forces de l'ordre, mais nous voulons vraiment étendre notre vision à plus de pays. Nous espérons que davantage de chapitres adopteront notre idéologie de représentants de l’ordre, mais aussi que cet uniforme rayonnera dans les vêtements et les insignes épinglés ».

Jürgen: « Nous nous engageons à accueillir des membres du monde entier dignes du nom Lawful Wolves ou souhaitant avoir un impact positif sur la société.

Nous voudrions finir avec une devise qui nous tient à cœur :
When in doubt, throttle it out. It may not improve the situation, but it will end the suspense.*
*En cas de problème, mettez les gaz. Ça ne va peut-être rien arranger, mais ça vous détendra..
Benjamin et Jürgen
Cet été invité corona-safe en Slovénie avec les membres et leurs familles
Patch: Sergeant at arms ou l'agent du club
07.04.2022   •   Texte et mise en page: A.V.P.   •   Photos: Bruno Kayaert et Jürgen Davids   •   Traduction: Services de Traduction SPF Finances